Le yoga consiste à isoler l’âme de la matière ou à les relier ?

Yoga : Séparer ou joindre l’âme et la matière ?

Un peu de métaphysique et d’étymologie, ça ne fait pas de mal…

Yuj, la racine du mot yoga, signifie “joindre”. Mais que s’agit-il de joindre ? Certains disent l’âme et le corps, d’autres disent l’âme individuelle et l’âme universelle, d’autres encore disent joindre le flot du mental pour l’absorber dans la contemplation. Et d’autres disent qu’il s’agit de disjoindre ! Voici ce que l’on peut lire dans l’introduction du
Yogarahasya de Sri Nâthamuni, par Krishnamacharya (Editions Agamat 1996 ). “Dans son commentaire sur les yoga-sûtra de Patanjali, Bhoja écrit que le système du Yoga est consacré à la séparation du soi d’avec la matière. Quoiqu’il concerne la séparation ou la disjonction, le système est appelé yoga. Dans ce sens, l’âme est complètement isolée.

Le yoga c’est lorsque la machine s’arrête (nirodha: cessation), “c’est le contact avec le Un, l’incréé (yoga-sutra I. 3 et I.51).) Krishnamacharya a écrit dans son commentaire des Yoga-Sutras que nirodha dans ce sutra I.51 signifie libre de tout obstacle.”

Ainsi, Le yoga peut être compris comme le contact entre l’âme et le divin, et du coup consiste à séparer ce qui obstrue. Mais ce qui fait obstacle est-ce le mental ou bien la matière ? Réponse : “Nirbija samadhi est l’isolement (kaivalya) de l’âme d’avec la matière. ”

Cette introduction explique encore que “Le but du yoga n’est pas uniquement d’isoler l’âme, de la libérer de la matière, mais d’approcher et servir le divin avec une joie ineffable.” Donc, ça pourrait réconcilier les deux approches, yoga comme une séparation de l’âme et de la matière considérée comme un obstacle à l’union de l’âme au divin… Sauf si l’on considère que la matière fait partie du divin… Je vous ai embrouillés ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*