Que dit le yoga sur le fait de manger de la viande ?


Ahimsâ, la non-violence, est un des principes de vie du yoga (sutra II.35 « Si quelqu’un est installé dans la non-violence, autour de lui, l’hostilité disparaît »).

Lorsqu’on adopte le régime végétarien, cela peut être lié à une prise de conscience du lien entre la production de viande et la violence à l’encontre des animaux (notamment pour l’élevage intensif et les abattoirs), ou de la violence faîte à la planète (là aussi, valable surtout pour l’élevage intensif).

L’ayurveda, qui est la science de la longévité, préconise une alimentation différente selon les profils des personnes, et pourra ainsi préconiser à certains de manger de la viande. Cependant, si vous souhaitez clarifier votre esprit, ce qui est l’objectif du yoga, la consommation de viande sera un obstacle non négligeable. Car pour les Yogis, les aliments ont un impact important sur la « couleur » du mental, et la viande fait partie des aliments qui agitent le mental.

En plus de toutes les raisons évoquées habituellement (impact écologique, coût financier, bienfaits pour la santé, souffrance animale), voici des raisons moins courantes pour réduire sa consommation de viande :

  • Les animaux élevés de manière industrielle et tués en abattoirs sont soumis à la peur et au stress qui dégradent la qualité de la viande, ce qui a un impact sur le consommateur (https://www.researchgate.net/publication/282570794_Stress_a_l’abattage_et_qualites_des_viandes_les_liens_se_confirment). Le sang des animaux apeurés et stressé contiendrait des substances qui, injectées à l’homme provoque chez eux le même processus (là, je n’ai pas trouvé d’études, si vous en avez, je suis preneuse).
  • Parmi les autres mammifères, seuls les hyènes et les chacals s’alimentent de cadavres.
  • La viande n’est pas indispensable pour avoir des protéines et des vitamines. On en trouve dans les légumineuses, le lait, les œufs… Sauf la B12 qui peut se prendre en complément si on ne mange ni œufs ni laitage. Pour avoir l’ensemble des protéines utiles, concrètement, il s’agit de manger des céréales et des légumineuses dans un même repas. Car c’est leur association qui crée les acides aminés nécessaires.
  • Ne pas manger de la viande signifie bien davantage qu’une simple défense de l’organisme, c’est un geste symbolique de la volonté de vivre en harmonie avec la nature. Tuer c’est faire souffrir un être vivant, c’est atteindre la vie dans son tout. Il est vrai que les plantes ont aussi une vie. Mais on peut manger une partie de la plante sans la tuer dans son ensemble (fruits, salades, épinards, etc.). Pour les autres plantes, c’est une question qui se pose, mais leur sensibilité et leur conscience semblent d’une autre nature.
  • Le pâturage est utile pour préserver certains écosystèmes, mais on peut utiliser ces élevages pour leur lait, plus que pour leur viande.

Et voici des liens pour avoir des chiffres plus précis sur l’impact de la viande sur la planète et la santé et sur comment manger des légumineuses :

1 commentaire sur “Que dit le yoga sur le fait de manger de la viande ?”

  1. Ping :Lumières sur le yoga – mars 2020 – Yoga : lumière de l'éveil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*