La respiration Ujaï (ou Ujjayi) aux multiples bienfaits

Dans les cours et stages que je propose, la respiration Ujaï est très présente. Elle permet de modifier le débit d’air qui entre et sort pendant la respiration. Elle offre l’accès à une meilleure relation au souffle et nous rend plus présents.

Ujaï, ça signifie ?

Ujaï signifie en sanskrit “Le souffle victorieux” (ud : vers le haut, jaya : victoire). Selon le yoga, dans le centre de la gorge se situe notre « nectar d’immortalité », une substance qui se consume à chaque respiration. Alors, si nous pouvons économiser notre stock, nous devrions pouvoir vivre plus longtemps ! Le côté “victorieux” vient aussi du fait qu’on gagne une victoire sur le côté instinctif de notre fonctionnement (respiration automatique). Et puis, avec le petit bruit que fait Ujaï dans notre gorge, ça donne un côté Guerrier (des Étoiles)…

Comment ça marche ?

Ujaï fonctionne en restreignant le passage de l’air dans la glotte. Il s’agit d’agir sur les muscles et organes de la trachée pour contrôler le débit de l’air qui y passe. L’action à provoquer est similaire au chuchotement, sauf que vous fermez la bouche. On peut aussi le comparer au fait de souffler de l’air sur une vitre froide pour laisser une trace de buée. Au fur et à mesure de votre maitrise du resserrement du larynx, le son deviendra de plus en plus ténu, subtile, jusqu’à devenir presque inaudible. Il s’agit de freiner l’air sans serrer la gorge, sans contracter les muscles. Il ne faut s’occuper que des cordes vocales.

Ça se passe comment anatomiquement ?

Voici un peu d’anatomie pour comprendre où agit Ujaï. Il s’agit de resserrer les cordes vocales (voici une coupe transversale dessinée et une coupe frontale photographiée).

 Les cordes vocales entourent la glotte, qui est le portillon qui aiguille vers la trachée ou l’oesophage ! Pour les pratiquants avancées, Ujaï se pratique avec les 3 bandhas (voir ailleurs sur ce site).

Quels bénéfices ?
Ujaï permet de réguler la durée d’ Inspir et d’Expir.

Mais à quoi sert d’augment la durée de l’Inspir et de l’Expir ?

  • Cela augmente les échanges gazeux dans le sang en approfondissant la respiration
  • permet d’abaisser la cortisol (hormone du stress).
  • assouplit le diaphragme (qui gère la digestion des aliments, des émotions…)

Ujaï est un des rares outils à notre disposition pour agir sur le nerf vague grâce à la contraction de la gorge (vague =étendu, c’est le nerf crânien qui touche le plus de surface, c’est lui qui permet au cœur de ralentir ou à la digestion de s’effectuer, qui favorise la récupération et la relaxation.  )

Il régule le système para-sympathique (de récupération, de ralentissement du coeur)

En gros, c’est une technique qui nettoie et qui purifie.

Ah oui, il aide aussi au redressement de la colonne (car déploie la cage thoracique), il favorise le sommeil grâce à la régulation de l’expir…

Et enfin, dans les postures de yoga, il est un très bon indicateur de la manière dont on vit la posture, un ujaï régulier, léger, fluide indique une aisance posturale mais aussi psychique.

1 commentaire sur “La respiration Ujaï (ou Ujjayi) aux multiples bienfaits”

  1. Ping :La cohérence cardiaque en yoga, pour quoi faire ? – Yoga : lumière de l'éveil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*