Émotions, yoga et déconditionnement

Les émotions dans la tradition du yoga : des leviers de transformation

Pour les yoga-sutras, les émotions « négatives » sont celles qui nous font souffrir et nous enferment dans nos conditionnements. Celles-ci peuvent être reliés à 5 causes (les kleshas) : attachement, peur, rejet, ego, ignorance (sutra II.3). Le bouddhisme tantrique les résume en 3 « poisons racines » : attachement (attraction compulsive), rejet-colère et ignorance. Les deux traditions se rejoignent si on considère que la peur est rattachée au rejet, et l’ego à l’ignorance. Il est en tous cas intéressant d’observer de quelle manière chaque émotion enfermante que l’on peut vivre au quotidien se rattache à l’une des ces 3 causes, dont la principale est l’ignorance (ou la confusion). Cependant le tantrisme ne considère pas les émotions comme négatives à proprement parler mais comme un levier de transformation. Car, dès lors que l’on observe, on apprend à les connaître, et ne plus les laisser nous enfermer dans nos conditionnements.

Les événements extérieurs sont des opportunités de transformation. A chaque instant, on a la possibilité d’être libre ou conditionné, c’est notre manière de réagir qui fait la différence. Il est donc possible de voir à chaque instant nos émotion en réaction à ces événements comme l’expression d’une forme de conditionnement, et de choisir de s’en libérer, en l’accueillant et la laissant se dissoudre dans l’espace de la conscience. Observer nos émotions, c’est un champ immense d’occupation et d’évolution. Ainsi, les évènements non souhaités ne seraient plus des désagréments mais des opportunités.

Notons que selon leur degré et leurs tonalités, les émotions ne sont pas toujours enfermantes, mais elles peuvent être libératrices. Ainsi, la joie est l’émotion libératrice par excellence. La video « Et tout le monde s’en fout » sur les Émotions, 2 min explique avec humour et pertinence comment chaque émotions est un message pour aller ressentir la joie. Elle n’est donc pas reliée à un klesha. En yoga, on parle d’ananda. C’est la félicité atteinte grâce au samadhi. Mais c’est une joie libre d’attachement.

Schéma “maison” pour représenter la manière dont les émotions peuvent bloquer les échanges

Les émotions font donc partie intégrante de la pratique du yoga. On est invités à les observer comme toute autre expression corporelle ou mentale, qui se manifeste. D’autant qu’elles sont souvent des obstacles à notre clarté mentale et au bien-être corporel. Mais pour bien les observer, il est utile d’être un peu à l’aise avec leurs caractéristiques et ce qu’elles révèlent.

Émotions, sentiments, humeur ?

Émotion : c’est une séquence émotionnelle rapide. Elle peut durer vingt millisecondes. Elle commence par un stimulus ou déclencheur, traverse ensuite le corps, entraînant des réactions physiologies et un comportement réactif, le plus souvent la fuite, l’attaque ou l’immobilité. Puis la pensée surgit, et lorsque la vague émotionnelle se retire, on peut identifier l’émotion.

Sentiment : il correspond à votre expérience subjective ou personnelle d’une émotion ou d’une sensation : « Je suis triste » ou « J’ai mal ». Le Petit Robert propose comme définition « état affectif complexe, assez stable et durable, lié à des représentations mentales ». Le sentiment mêle émotions et pensées, et persiste en l’absence d’un stimulus ou déclencheur.

Alors que l’émotion est de courte durée et passe par le corps, le sentiment et durable et stable, il passe par la pensée, il est une forme de rationalisation. Après avoir ressenti une émotion, on éprouve au fond de soi un sentiment qui lui serait associé. Ainsi l’accumulation d’émotions pénibles provoque un sentiment de tristesse, voire de déprime. Une succession d’émotions joyeuses procure un sentiment de bonheur.

Humeur : c’est un état mental (ou état d’esprit) à un moment donné. Elle dure plus longtemps qu’un sentiment. Elle peut durer des jours entiers. Les émotions ont un déclencheur facilement identifiable, l’humeur fait référence à une tonalité affective qui envahit la personne.

Ces définitions sont inspirées de “L’intelligence émotionnelle pour les nuls” de S.J Stein et F.Dorn p74

Émotions primaires dans le monde

Paul Ekman, anthropologue et psychologue à l’université de Californie à San Francisco, a répertorié six émotions de base ou émotions primaires, innées, c’est-à-dire préprogrammées génétiquement : la joie, la colère, la tristesse, la peur, la surprise, le dégoût. Chacune correspond à une mimique particulière du visage et joue un rôle crucial pour assurer notre survie.

Pour élaborer sa théorie, il a parcouru le monde des États-Unis au Japon en passant par le Brésil, l’Argentine, l’Indonésie et la Nouvelle Guinée où il a rencontré les peuplades isolées sans accès aux médias. Il a isolé six familles émotionnelles grâce à des séries de photos : « une émotion de base doit s’exprimer par des changements physiologiques propres, être associée à des évènements déclencheurs universels, apparaître spontanément, de façon rapide et sur une courte durée, être évaluée automatiquement, entraîner des images, des pensées, ou des sensations spécifiques. ». 

Des émotions plus ou moins intenses (chaudes ou froides) et qui vous empêchent plus ou moins d’agir

L’émotion est un signal qui nous oriente vers les actions à mener pour satisfaire nos besoins. Mais quand l’émotion est trop forte (on dit qu’elle est chaude), elle nous empêche d’y voir clair et nous accapare trop, elle entraîne vos pensées et votre humeur dans une tornade au lieu de vous informer sur l’action à mener. Par exemple, la colère (émotion chaude) peut vous brouiller l’esprit alors que l’irritation (émotion froide) suffit à vous donner l’information sur votre besoin à satisfaire. Un enjeu est donc de transformer une émotion chaude en émotion froide, pour mieux l’observer.

Les émotions, des indices sur les motivations, résistances et besoins sous-jacents

Observer les émotions permet de voir nos réactions et ce qui est important pour nous en termes de besoin. Cela permet de répondre à ces besoins et de ne plus se laisser enfermer dans la spirale émotionnelle (celle qui tourne en bloc quand l’émotion n’est pas entendue). Les émotions sont des messages. Elles nous indiquent quels sont les besoins à satisfaire pour atteindre la joie.

  • La TRISTESSE exprime un besoin de réconfort
  • La PEUR exprime un besoin de protection
  • La COLÈRE exprime un besoin d’écoute et de changement

La JOIE exprime un besoin de partage.

Observer les signes corporels

On peut apprendre beaucoup sur les émotions à partir des signaux corporels. Les joueurs de poker en sont des experts. Ils portent souvent des lunettes et une casquette pour dissimuler ces signaux. Ils appellent ces réactions Tells (tell, raconter en anglais), parce qu’elles en disent beaucoup. Hausser les sourcils, se gratter la tête… Par exemple, si quelqu’un donne des signes de mécontentement, il pourra paraître vulnérable et pris de faiblesse. Vous pourrez le comprendre et lui apporter votre soutien. Que traduisent une position en avant (l’intérêt) ou en arrière (la crainte), la raideur (gêne) ? Ces signaux vous aideront aussi à mieux cerner vos propres émotions selon les postures que vous adoptez.

Exercice pour laisser passer s’exprimer une émotion, et la regarder de manière plus sereine

Installez vous dans un lieu plus à même de vous laisser observer sereinement vos émotions : allongez-vous et relâchez l’une après l’autre chacune des parties de votre corps. Lorsque vous vous sentez calme et détendu, ressentez corporellement les émotions présentes en vous, et accueillez-les. (Vous pouvez aussi choisir une autre méthode de relaxation, avant de vous connecter aux émotions).

Souvenez vous d’une situation qui a généré une émotion choisie et laissez venir l’émotion. La proposition est de sentir dans quelle partie du corps elle se manifeste. Ne cherchez pas la cause mentale de l’émotion, mais restez connecté aux sensations physiques. Accueillez cette sensation avec détente et recul.

Dans chaque situation du quotidien, essayez de retrouver cette observation bienveillante que vous pouvez poser sur vos propres émotions. Passer par le corps est aidant. Si vous les accueillez et observez, elles auront moins tendance à vous gêner !

Le vocabulaire émotionnel

Grâce à un bon vocabulaire émotionnel, vous aurez la possibilité de mieux cerner vos émotions et celles des autres, et vous permettez aussi à votre entourage de comprendre précisément votre message.

Comparez par exemple : « Je me sens très mal », à « Je suis découragé car cela fait 3 semaines que j’essaie d’attirer son attention ».

Pour percevoir, classer et comprendre avec précision ce que ressent une personne, vous devez être capable de décrire et de définir les diverses émotions qu’éprouve un être humain.

Voici une liste de divers émotions et sentiments pour vous aider à mettre des mots plus précis dessus.

Accablement Irrémédiable Rejet Seul(e) Découragement
Amour Admiration Amitié Affection Sympathie
Apathie Ennuie Impatience Indifférence Amorphe
Charme Bonté Tendresse Désir Convoitise
Compassion Sentiment Excitation Enchantement Séduction
Crainte Appréhension Méfiance Panique Hystérie
Curiosité Insatisfaction Réserve Suspicion Courage
Défaire Mécontentement Douleur Mélancolie Abandon
Dépression Déplaisir Souffrance Solitude Désarroi
Désappointement Misère Agonie    
Écrasement Détresse      
Embarras Invalidation Confusion Insulte Pénitence
Excitation        
Excitation Épuisement Fragilité Regret Bravoure
Extase Optimiste Triomphe Allégresse Contentement
Fier Ferveur Jovial Humour Enchanté
Gaieté Jouissance Jubilation Sensation Amusant
Heureux Ardeur Euphorie Satisfaction Soulagé
Honte Remord Humiliation Culpabilité Regret
Indécision Domination Culpabilité Soumission Doute
Intérêt Irritation Timidité Prudence Audace
Intrigue Répugnance Pudeur Sursaut Détermination
Joie Plaisir Satisfaction Délectation Entrain
Mortification        
Nervosité Effroi Tension Inquiétude Secousse
Passion Affection Engouement Chaleur  
Pitié Égarement Malheur Anxiété Insécurité
Souci Horreur Saut d’humeur Anxiété Terreur
Stupéfaction Intimidation Réticence Impuissant Bougeotte
Surprise Ahurissement Feinte Étonnement Compétent
Tristesse Négligence Cafard Chagrin Désespoir

Ne pas connaître ses émotions et leurs conséquences sur nos comportements, c’est être leur esclave.

1 commentaire sur “Émotions, yoga et déconditionnement”

  1. Ping :Lumières sur le yoga – novembre 2020 – Yoga : lumière de l'éveil

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*